Skip to content

L’histoire du Big Château

L’existence du château reflète le succès de l’industrie papetière qui prospéra le long de la rivière Aa pendant plus de cinq siècles. La première papeterie à Hallines date de 1473.

Le château d’origine fut construit par Albert Hudelist entre 1826 et 1836, pendant une période de grande prospérité pour la région.

Les marches à l’arrière du château, la salle à manger, les chambres numéros 2, 3 et 6, et l’escalier en colimaçon furent tous construits à cette époque-là.

Les Hudelist n’avaient qu’un fils unique qui, malheureusement, mourut avant eux. Après la mort de leurs fils, ils vendirent la propriété a la famille Dambricourt en 1856.

À la fin du XIXe siècle, les Dambricourt étaient propriétaires de neuf papeteries le long de la rivière Aa et ils devinrent le deuxième papetier de France. Leur produit de haute qualité, avec son filigrane d’Hallines, était le papier préféré de Victor Hugo.

Les Dambricourt investirent une grande partie de la richesse qu’ils tiraient de l’industrie du papier dans des projets de construction locaux. L’un d’eux était ce château, le ‘big château’.

En août 1848, les Dambricourt achetèrent le château situé à 500 mètres à l’ouest du nôtre. Ils ajoutèrent une écurie, d’une conception similaire à celui ici. L’église, conçue par Clovis Normand, fut construite entre 1869 et 1874. Madame Anna Dambricourt transforma notre ‘Big Château’, dans un style typique de l’époque. Avec les travaux d’agrandissement du bâtiment sur deux côtés du château existant, sa taille a été triplée. La porte d’entrée, le hall d’entrée, le salon gris, la cuisine, l’escalier principal et la forme du toit, datent tous de cette reconstruction. Les travaux de construction furent terminés en 1885 et la sculpture en bois à l’intérieur fut achevée en 1900.

Pendant la Première Guerre mondiale, le château était trop éloigné des tranchées pour être réquisitionné par les Alliés et il resta donc entre les mains de la famille Dambricourt. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Etat Major Nazi réquisitionna l’autre château d’où il coordonna l’élaboration des fusées V2 a l’usine secrète de Wizernes. Tous les membres de la famille Dambricourt furent donc obligés de se regrouper dans ce qui est devenu notre château afin que les généraux Nazis puissent occuper l’autre.

Depuis la fin de la guerre, notre château a joué un rôle important dans le village. De nombreux adultes du village y suivirent des cours d’été, et les jeunes mariés posèrent pour des photos sur le pont de bois.

En 1987, le château est devenu l’Hostellerie Saint Hubert, une entreprise d’hôtellerie-restauration florissante.

L’autre château est resté dans la famille Dambricourt jusqu’au départ de Madame Paul, après quoi le château est tombé en ruine. Malheureusement, il a brûlé en 2002.

Le terrain du château incendié a été acheté par le village et il est prévu de le transformer en parc.

Les Dambricourt se sont dispersés dans toute la France mais récemment, en 2016 ils ont eu une réunion de famille, et beaucoup d’entre eux ont visité notre château.

La fabrication de papier a continué à Hallines jusqu’en 2015, date à laquelle l’énorme usine ArjoWiggins a finalement fermé ses portes. On peut visiter l’usine désaffectée, en prenant la route à gauche à la sortie du château et vous la trouverez après dix minutes de marche.

SI VOUS DÉSIREZ DE PLUS AMPLES INFORMATIONS…

N’HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER